Cliquez sur les photos pour les agrandir

Situé à l'extrémité Nord-Est du lac qui porte son nom, cette charmante petite ville s'étend parmi les jardins et les vergers de la rive du lac, au pied des premiers contreforts boisés du Zugerberg.

Selon les résultats des fouilles archéologiques, le site de Zoug aurait été occupé sans interruption par l'homme depuis l'époque néolithique. Au Moyen Âge, la ville appartint  successivement aux familles de Lenzbourg, de Kybourg, et de Hasbourg, avant d'entrer dans la Confédération en 1352. Son château du 13e siècle a été entièrement restauré.

La ville a donné son nom à un Canton de la Confédération.
Le lac de Zoug est le sixième lac proprement suisse avec une superficie de 38 km 2 et une profondeur de 200 m, il s'allonge sur environ 14 km. Ses eaux bleutées, son site de collines verdoyantes que domine le Rigi, au Sud, ses aménagements le font particulièrement apprécier des estivants.

Les points forts


  • les quais : ils offrent de belles vues sur les sommets de la Suisse centrale (Rigi, Pilate, Bürgenstock, Stanserhorn) et au dernier plan sur les Alpes Bernoises (Jungfrau, Blümlisalp, Finsteraarhorn).

  • La ville ancienne avec ses vestiges fortifiés, ses vieilles demeures  à pignons à redans. La tour de l'horloge (Zytturm) au toit de tuiles peintes aux couleurs de Zoug (blanc et bleu), se termine par un clocheton effilé. Sous le cadran  sont figurés les blasons des 8 premiers  cantons de la Confédération (Zoug étant le septième canton entré dans l'alliance). La Kollinplatz, entourée de maisons anciennes dont la maison de ville, édifice du 16ème s. est ornée d'une belle fontaine fleurie.
Referencement automatique
Referencement gratuit
Referencement internet
http://www.referencement-automatique.net
annuaire Zone Annonces