Commentaire par Steve Elman, critique musical, Boston

Commentaire par Steve Elman, critique musical, Boston

 

 

La pianiste franco-albanaise Ermira Zyrakja-Lefort interprète des oeuvres de compositeurs albanais sur ce nouveau disque compact

 

 

Le nouveau CD de la pianiste albano-française Ermira Zyrakja-Lefort, "E Iona Muzike/Notre Musique" (AOMCD 001), est une bonne introduction tant à l'artiste elle-même qu'aux quatre compositeurs albanais qu'elle a choisi de mettre en valeur. Sans autres éléments que ceux procurés par l'écoute elle-même, ils apparaissent comme des musiciens accomplis, se basant sur des modèles familiers avec compétence. Les oeuvres de Zadeja, Lara, et Harapi révèlent, à des degrés divers, les influences de Beethoven, de Chopin, de la musique russe du XIXème siècle et de l'impressionnisme français. Les pièces d'Ibrahimi emploient un langage harmoniquement plus aventureux, mais demeurent faciles d'accès. J'ai l'impression que des thèmes folkloriques ou populaires (peut-être albanais) sont utilisés dans les Variations de Zadeja et de Lara. La pièce dont le caractère albanais est le plus prononcé est probablement "Motifs pour la légende de Gjergj Elez Alia" (plage 10). Dans l'ensemble, la musique est une très heureuse surprise : si le terrain est familier, les pièces elles-mêmes sont inconnues aux Etats-Unis. […] Zyrakja-Lefort interprète ces oeuvres en récital en témoignage de son héritage albanais, et il est évident qu'elles lui conviennent bien, à titre de bis ou de suites de miniatures. Elle possède la technique nécessaire pour négocier les démonstratives Toccatas d'Ibrahimi et de Zadeja, et la sensibilité pour exprimer la poésie enclose dans les pièces plus lentes de Harapi et de Lara. Sa présente interprétation excite notre appétit de musique plus substantielle, et, pour ma part, je suis impatient de l'entendre jouer Rachmaninov, Chopin, Debussy – et d'autres compositions albanaises - dans ses prochains enregistrements.