Rédiger une Bibliographie :Les Citations Bibliographiques dans le Texte

Une citation bibliographique est une forme de référence brève placée entre parenthèses à l'intérieur du texte ou figurant en note de bas de page.
Ces citations seront utilisées en complément d'une liste de références bibliographiques figurant à la fin de votre document ou à la fin de chaque chapitre. Elles serviront à établir une correspondance exacte entre votre texte et les références bibliographiques qui ont aidé à son écriture ou qui sont paraphrasées.

Les Etapes de la Leçon :

1- Les Citations Numériques
2- Les Citations en Note
3- La Méthode du "Premier Elément + Date"

1- Les Citations Numériques :

Chaque référence bibliographique se voit attribuer un numéro dans l'ordre des citations dans le texte. Cet ordre numérique va servir ensuite à ordonner votre bibliographie. Même si une référence est citée plusieurs fois dans votre texte, elle aura toujours le même numéro.
Ces numéros sont placés en exposants ou entre parenthèses dans les endroits du texte citant la référence bibliographique correspondante ou renvoyant sur elle :

Citation dans le texte :
En 1950, Kuffler a découvert l'existence de différentes régions à l'intérieur du champ réceptif en étudiant les cellules ganglionnaires de la rétine 14. Plus tard, cette notion a été développée dans les travaux de Hubel et Weisel 9

Références bibliographiques à la fin du document :
9. WIESEL, T. N., HUBEL, D. Receptive fields and functional architecture of monkey striate cortex. J. of Physiology. 1968. vol. 195, p. 215- 243 (...) 14. "Kuffler et le champs réceptif". In Encyclopaedia Universalis (1999). [CD- ROM].
Encyclopaedia Universalis. Version 4.0

2- Les Citations en Notes :

Des numéros renvoient cette fois ci à des notes présentées numériquement selon leur ordre d'apparition dans le texte. Un numéro de note est utilisé pour chaque citation ou chaque groupe de citation (une note pouvant citer plusieurs documents). Cette méthode est aujourd'hui peu utilisée car elle a de nombreux inconvénients :

Une référence doit être citée autant de fois qu'elle est évoquée dans le texte (le n° d'appel de note est à chaque fois différent).

Le système de notes en bas de page, même si les références sont simplifiées, est redondant avec la bibliographie (au minimum figurera dans la note, l'auteur et le titre).

3- La Méthode du "Premier Element + Date" :

Le premier élément (le plus souvent le nom de l'auteur), et l'année de publication sont donnés entre parenthèses dans le texte. Si le premier élément est déjà donné dans le fil du texte, on ne fera figurer que la date entre parenthèses. Il est possible d'ajouter si nécessaire des numéros de page. Si 2 ou plusieurs documents ont le même auteur, et sont parus la même année, on les distinguera, en ajoutant après l'année, une lettre distinctive (a, b, c...) :

Citations dans le texte :
L'existence de différentes régions à l'intérieur du champ réceptif a été découverte en 1950 (Encyclopédie Universalis, 1999) en étudiant les cellules ganglionnaires de la rétine. Plus tard, cette notion a été développée dans les travaux de Weisel et Hubel (1968)

Références bibliographiques à la fin du document :
"Kuffler et le champs réceptif". In Encyclopaedia Universalis (1999). [CD- ROM]. Encyclopaedia Universalis. Version 4.0
WIESEL, T. N., HUBEL, D., Receptive fields and functional architecture of monkey striate cortex. J. of Physiology. 1968. vol. 195, p. 215- 243

Une variante très utilisée :
Directement inspirée de la méthode du Premier élément + date, cette variante a le mérite de la clarté et de la concision, et est très facile à mettre en œuvre : les citations à l'intérieur du texte sont présentées sous la forme : [3 premières lettres de l'auteur principal, suivi de l'année de publication ] ; la bibliographie est alors classée par ordre alphabétique puis chronologique, en reproduisant ces codes :

Citations dans le texte :
L'existence de différentes régions à l'intérieur du champ réceptif a été découverte en 1950 [ENC99] en étudiant les cellules ganglionnaires de la rétine. Plus tard, cette notion a été développée dans les travaux de Weisel et Hubel [WIE68]

Références bibliographiques à la fin du document :
[ENC99] "Kuffler et le champs réceptif". In Encyclopaedia Universalis (1999). [CD- ROM]. Encyclopaedia Universalis. Version 4.0
[WIE68] WIESEL, T. N., HUBEL, D., Receptive fields and functional architecture of monkey striate cortex. J. of Physiology. 1968. vol. 195, p. 215- 243

Voir aussi les Leçons :
Rédiger une bibliographie. 1 Les supports papiers
Rédiger une bibliographie. 2 Les supports électroniques