1989- 1990

C'est pour l'après-midi tropicale que je fis connaissance avec les membres du CEA. Ceux-ci étaient barbouillés de peinture tant la fabrication des palmiers s'avérait motivante.

Déjà pouvait-on lire aux valves, les affiches pour le match de foot qui était organisé par un comité restreint mais efficace.

Les quelques bleus réticents furent convaincus de l'amusement qu'un baptême pouvait leur apporter malgré la branche des lunettes de Tommy, cassée par le pied d'un comitard bienveillant, mais avec une mauvaise vue.

Je me souviens encore des rumeurs courant sur l'identité du Président de Baptême

parmi les comitards présents malgré que celui-ci achevait à cette époque son camp scout en Amazonie et qui, à peine rentré, dut participer à l'accueil.

Ce fut dommage que M. Vaguener ne fut pas prévenu et vint chercher ses élèves.

Vint ensuite le Roi des bleus qui eut quelques blancs dans l'animation avant d'être pris en charge par le CAU.

Cette activité fut suivie par la Rallye-café qui fut annulé faute d’organisation et remplacé par un simili-cantus où l’on vit une splendide imitation de la part du Président de Baptême des fauves qu’il rencontra dans la jungle amazonienne.

Pour le Pique-nique, les comitards se sont déchaînés mais les bleus commencent à en avoir marre des activités pré-Baptême et veulent abandonner (surtout les recherches des lunettes de Tommy perdues pour l’occasion !).

Heureusement les préparatifs pour le Baptême commencent :

Les bleus doivent former des groupes, préparer un sketch, leurs costumes, la mise en scène et les musiques qui accompagnent, et même, quelle horreur, la clash moyennant quelques points dans le carnet de bleu, école de commerce oblige !

Par sécurité, un bleu proposa au Président de Baptême de faire venir un poste d’intervention de la Croix-Rouge ; Ce dernier lui dit de s’en occuper. Heureusement que cela fut fait car un incident survint juste avant de monter en scène…

VOICI COMMENT ORGANISER UNE GUINDAILLE FOLKLORIQUE AU PIED LEVE…

Et HOP